L’hypocrisie : une mode durable

Les inscriptions pour la troisième édition du Défi Molière sont ouvertes ! Le thème de cette année est l’hypocrisie, et le défi s’articule autour des différentes versions du Tartuffe et du Misanthrope.

L’inscription se fait de préférence via le formulaire en ligne ou en téléchargeant ce formulaire, à nous renvoyer à l’adresse madeleine.seite@anrat.net .

Quelques informations pratiques :

  • Date limite d’inscription : dimanche 12 février 2023 (au-delà de cette date, nous contacter directement)
  • Date de rendu des contributions : dimanche 23 avril 2023

Les thèmes de cette édition :

Thème 1 : Pour un éloge de l’hypocrisie

Qu’ils soient hypocrites de profession ou hypocrites de circonstance, plusieurs personnages de Molière comme Tartuffe et Philinte (ami d’Alceste dans Le Misanthrope) usent de l’hypocrisie.

Le Misanthrope (Acte I, scène 1), extrait :

PHILINTE

Il est bien des endroits où la pleine franchise

Deviendrait ridicule et serait peu permise ;

Et parfois, n’en déplaise à votre austère honneur, 

Il est bon de cacher ce qu’on a dans le cœur. 

Serait-il à propos et de la bienséance 

De dire à mille gens tout ce que d’eux on pense ? 

Et quand on a quelqu’un qu’on hait ou qui déplaît, 

Lui doit-on déclarer la chose comme elle est ? 

ALCESTE

Oui. 

PHILINTE

Quoi ? Vous iriez dire à la vieille Émilie 

Qu’à son âge il sied mal de faire la jolie, 

Et que le blanc qu’elle a scandalise chacun ? 

ALCESTE

Sans doute. 

Transposez, sous la forme d’un dialogue de théâtre, le débat entre Alceste et Philinte à notre époque et dans un milieu que vous choisirez.

Format et consignes :

  • Un texte écrit de 2500 signes maximum, espaces compris ou ce même texte mis en voix (enregistrement audio) ou mis en jeu sous la forme d’une capsule vidéo.
  • Tout style est accepté.

Thème 2 : Les flatteurs ont la parole (ou l’hypocrisie en actes)

On flatte quelqu’un (un personnage public : journaliste, personnalité politique, artiste, célébrité…) pour obtenir quelque chose.

Par exemple, dans Le Misanthrope (acte I scène 2) :

ORONTE

[…]

Mais comme l’on m’a dit que vous étiez ici, 

J’ai monté pour vous dire, et d’un cœur véritable, 

Que j’ai conçu pour vous une estime incroyable, 

Et que, depuis longtemps, cette estime m’a mis 

Dans un ardent désir d’être de vos amis. 

Oui, mon cœur au mérite aime à rendre justice, 

Et je brûle qu’un nœud d’amitié nous unisse : 

Je crois qu’un ami chaud, et de ma qualité, 

N’est pas assurément pour être rejeté. 

C’est à vous, s’il vous plaît, que ce discours s’adresse.

ALCESTE

À moi, Monsieur ? 

ORONTE

 À vous. Trouvez-vous qu’il vous blesse ? 

ALCESTE

Non pas ; mais la surprise est fort grande pour moi, 

Et je n’attendais pas l’honneur que je reçois.

A la manière d’Oronte, qui, dans la deuxième scène de l’acte I du Misanthrope, flatte Alceste pour obtenir de lui un compliment poli du poème qu’il s’apprête à lui lire, imaginez une situation où la flatterie permet (ou non) d’obtenir quelque chose.

Format et consignes :

  • Un enregistrement audio allant de 30 secondes à 3 minutes maximum
  • La mise en voix doit prendre toute sa place dans la proposition…

Thème 3 : Réinventons Molière en chantant et/ou en dansant !

À l’instar de West Side Story ou Roméo + Juliette qui ont revisité Roméo et Juliette de William Shakespeare, réinventons Molière !

À la manière de Jacques Demy, Olivier Ducastel et Jacques Martineau, Damien Chazelle, autorisez-vous à chanter, à danser ou les deux à la fois la scène 1 ou la scène 4 de l’Acte I du Tartuffe.

En vous appuyant sur l’une ou l’autre des scènes, composez une chanson et/ou une chorégraphie. Tout style accepté : électro, slam, variété, lyrique, hip hop, modern jazz, danse contemporaine, traditionnelle, tribale…

Sortez de l’académisme !

Format et consignes :

  • Capsule vidéo ou audio d’une durée de 3 minutes maximum.
  • À une voix, deux voix…en chœur, des paroles et/ou du corps avant toute chose ! A cappella ou accompagné de musique, de sons, tout est possible…

Thème 4 : Écrivons… une scène qui n’existe pas – la scène 0 3/4 de Tartuffe ou scène prologue

Pour sa mise en scène de Tartuffe ou l’Hypocrite à la Comédie-Française, Ivo van Hove a proposé une scène prologue dans laquelle on assistait à la rencontre entre Orgon et Tartuffe. Stéphane Braunschweig et Ariane Mnouchkine quant à eux avaient évoqué en ouverture de leur spectacle l’état de la maison avant l’arrivée de Tartuffe.

À votre tour, écrivez une scène prologue.

Format et consignes :

  • La scène pourra être écrite, dialoguée ou muette avec des didascalies éclairant la mise en espace et les déplacements que vous avez conçus.
  • Un texte de 2500 signes maximum ou un enregistrement audio ou vidéo allant de 30 secondes à 3 minutes maximum.

Thème 5 : L’envers du décor – je suis un autre

A la manière d’un mondain qui se met en scène sur les réseaux sociaux, devenez une autre créature et montrez-nous l’envers du décor (la photo avant) : comment construit-on le mensonge ?

N’hésitez pas à utiliser les filtres et autres effets… ajoutez de l’humeur à votre story !

Expliquez comment l’illusion s’est construite.

Format et consignes :

  • La production prendra la forme d’une photographie, d’un photomontage, d’un collage, etc … et d’une photo avant transformation
  • Elle portera un titre et sera accompagnée d’un texte qui explicite les intentions et la démarche de création de 1500 signes maximum.

Thème 6 : Le « tout mélangé où l’on met le bazar » et autres propositions…

Consignes :

Piochez où vous voulez, dans tous les thèmes proposés ou faites d’autres propositions…

  • Capsule audio ou vidéo d’une durée de 2 minutes maximum OU texte de 2500 signes maximum.